• POURQUOI UN DEBAT SUR LA TRIBALITE ?

    Ce débat répondait aux préoccupations soulevées par la résurgence du tribalisme en Afrique en général et au Congo-Brazzaville en particulier, dont la gestion clanique du pouvoir est l’une des illustrations.

    Cinquante ans après les indépendances, il a eu pour objectif d’associer tous les africains à une réflexion de fond sur la tribalité, en ce début de 21ème siècle.

    Ce débat a favorisé la construction d’une vision mieux partagée de ce qu’est la tribalité aujourd’hui.

    Il a fait émerger, à partir de propositions mises en débat par les différents participants, des propositions permettant de conforter la conscience et l’unité nationale et donc la place de l’ethnie dans le processus du développement économique de l’Afrique.

    LIVRE BLANC SUR LA TRIBALITE

    SYNOPSIS

    On a souvent coutume d’appréhender l’histoire de l’Afrique à travers la colonisation. Bien avant l’arrivée des européens, il y ‘avait sur le continent noir de grands empires et royaumes (Royaume Kongo, Royaume du Ghana, Royaume du Mali etc.) dont l’organisation sociale était le reflet d’une société humaine bien administrée et hiérarchisée.

    Cinquante ans après les indépendances, la plupart des pays africains contemporains dont les frontières ont été définies à la conférence de Berlin en 1884 n’ont pas réussi à construire une véritable conscience et unité nationale. C’est pour comprendre les raisons de cet échec à travers le cas du Congo-Brazzaville que fut organiser le 27 mars 2010 au Palais Bourbon (Assemblée Nationale française), un grand colloque sur le thème Tribalité et Développement.

    L’initiateur de cette rencontre Kovalin Tchibinda Kouangou, Ingénieur Informaticien, Chef d’entreprise, panafricaniste convaincu et acteur politique du Congo-Brazzaville, voulait par cette rencontre inviter les africains à réfléchir à la mise place d’un système politique, institutionnel et économique tenant compte de leur sociologie et de leur culture.

    On sait qu’en Afrique la tribu (ou l’ethnie) est un élément essentiel de la sociologie. Lorsque les populations africaines sont invitées à voter, elles ne font pas leur choix en fonction d’un programme ou d’une idéologie politique, mais très souvent en fonction de leur sensibilité ethnique. La démocratie occidentale basée sur le vote citoyen à partir de choix idéologique se heurte dans de nombreux pays africains à un vote tribal basé sur le paradigme de la confiance.

    Le Livre Blanc sur la Tribalité, a pour objet de ressortir l’ensemble des réflexions et analyses qui ont émaillé le grand débat sur la tribalité. Vous trouverez dans ce livre des propositions originales en terme institutionnel (Présidence tournante, Présidence collégiale entre zones ethnolinguistiques, le recours au tirage au sort et non au suffrage universel pour choisir les dirigeants etc.)

     

    Sur le plan économique certains experts proposent la généralisation du système de la Tontine dans la sphère macroéconomique des états africains.

    Le Livre Blanc sur la Tribalité veut éveiller la nouvelle élite africaine afin qu’elle prenne sa responsabilité historique en sortant de l’aliénation culturelle qui la caractérise. Les nouveaux leaders africains doivent sortir du « prêt à porter » institutionnel des occidentaux pour épouser « le sur mesure » à l’Africaine.

    La Tribalité dans ce sens devient la clé de voûte de la sécurité, de la paix sociale et le gage certain d’une croissance économique intégrale qui donnera à l’Afrique une place prépondérante dans la mondialisation.


  • Commentaires

    1
    Dr. Ngingilu J. Dave
    Mardi 1er Mars 2011 à 04:39
    Félicitations pour cette Initiative combien louable. Comment acquérir le Livre Blanc sur la Tribalité?
    2
    Khephren
    Lundi 7 Mars 2011 à 22:03
    En tout cas, un gros bravo aux initiateurs de ce livre blanc.Il est indéniable que les conflits politiques en Afrique sont dû pour une bonne partie à ce clivage ethnique.Les uns se sentant menacés dans leur confort et les autres se sentant marginalisés.C'est vrai que les systèmes politique et économique en Afrique devraient tenir compte et se baser sur nos propres réalités culturelles.
    Comme celui qui m'a precedé, comment faire pour se procurer ce fameux livre blanc?
    Le Congo de l'avenir aura besoin des filles et fils qui ont un sens de responsabilités, d'humilité et sachant reconnaître ses fautes.
    3
    Khephren
    Lundi 7 Mars 2011 à 22:18
    Nous savons tous, sauf en faisant sembler de l'ignorer et de ne pas voir la réalité en face que la plupart des membres des gouvernements africains surtout ceux des pays francophones viennent tous soit d'une même région, soit d'une même ethnie etc.Cette réalité des faits alimente le mécontentement et exacerbe la haine des ethnies dominées à l'egard de l'ethnie au pouvoir.
    Devant une telle problèmatique, ce concept de TRIBALITE,me paraît crédible et semble la voie à suivre pour unifier le pays autour d'un même but qui est le développement de notre très cher et beau pays le Congo.
    4
    Khephren
    Lundi 7 Mars 2011 à 22:25
    Les M'bochis sont des congolais au même titre que les autres groupes ethniques.Et ce que je sache, ce ne sont pas tous les m'bochis qui profitent du système actuel.Je pense que nous devrons tous unir nos efforts pour aider notre pays à sortir de cette situation si chaotique.Tous les congolais doivent apporter leur pierre à l'édifice.
    5
    BAKIDILA
    Jeudi 10 Mars 2011 à 13:54
    Je ne suis pas d'accord avec vous quand vous parlez de resurgence du pouvoir comme si elle date d'aujourd'hui, alors qu'il y a le tribalisme au Congo depuis l'indépendance. Tous les régimes politiques qui se sont succédé l'ont pratiqué d'une manière ou d'une autre.
    6
    BAKIDILA
    Jeudi 10 Mars 2011 à 13:56
    N.B.: lisez plutôt "resurgence du tribalisme" et non du pouvoir.
    7
    liboso liboso
    Dimanche 17 Avril 2011 à 10:02
    merci Mr tchibinda pour vos bonnes idées c'est vraiment une ébauche de solution aux multiples problémes que vit l'afrique en general et le congo en particulier.
    croyez-vous que ce concept sera difficile à appliquer? SACHEZ QUE L'occident est contre le developpement de l'afrique et faira de tel sorte que ce precept ne s'applique pas en utilisant leurs représentants qui sont nos chefs d'etat.
    et si vous etiez président du congo, comment feriez-vous pour appliquer cette politique?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :